// Vous lisez...

Autre chose

Gueule de bois

Le choc.
"- Nous sommes vraiment ravis de travailler avec vous, c’est vraiment important qu’il y ait des gens qui fassent ce que vous faites.
- Merci beaucoup, nous sommes également ravis de pouvoir compter sur votre soutien et votre expertise, qui nous sont tout à fait précieux.
- Je vois que vous avez rencontrés le studio graphique, ils sont sympas n’est-ce pas ?
- Oui tout à fait.
- Au fait, je vous invite à venir dans mon bureau, il faut que je vous montre quelque chose à la télé."

L’émotion.
Une place noire de monde. Des bougies pour seul éclairage. Du calme. Le silence, surtout. Des regards hagards. Des jeunes, des vieux. Des riches, des pauvres. Pas de drapeau. Juste des gens. Des slogans. Des applaudissements. Des groupes d’amis, de collègues, des gens seuls. Et puis ces lampions, ces 12 lampions, émanant de la foule pour survoler la ville.

L’angoisse.
Attaques partout, sirènes hurlantes, rues désertes. L’étranger en émoi, les amis confinés chez eux, les gens qui font semblant de travailler. Attendre. Espérer.

1 vote

Sur le Web







Rejoignez la conversation