// Vous lisez...

Autre chose

La loi du vieil Isaac

Il y avait eu les clones, dès lors personne ne sortait plus. Puis il y avait eu les premières colonies sur Mars. Enfin il y avait eu les vies artificielles.

La société est sous le contrôle des robots. Des robots de quatrième génération, des robots créés par des robots. Pas d’inquiétude, la première loi de la robotique n’est-elle pas : « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger » ?

La Terre se rapprochant d’année en année un peu plus du soleil, il devient tout à fait impossible pour l’homme de sortir de son habitation. On est placé en stase dès la naissance, et on vit un grand rêve jusqu’à la mort.

Les robots ont créé une nouvelle agriculture ultra-extensive de céréales nouvelles, ainsi que de porcs et souris élevés en batterie. L’alimentation se fait à heures fixes, une le matin et une autre l’après-midi. Pendant 10 minutes, le liquide permastatique est enrichi de céréales le matin, et de viande l’après-midi, souris ou porc un jour sur deux, sauf cas d’allergies.

Il arrive qu’à certaines périodes de notre vie, le « rêve » s’intensifie, auquel cas, un apport en protéines est fait, sous la supervision d’un robot v35 de 2ème génération.

Parfois un homme sort de sa stase. Alors, souvent, il réclame une sortie. Généralement ils déambulent en combinaison quelques jours. C’est principalement perdus et désorientés qu’ils reviennent. 83% de ceux-ci se suicident. Les autres demandent à reprendre la stase, pour la plupart au bout de quelques heures.

La décision a été prise hier de quitter définitivement la planète Terre. L’orbite devient trop courte.

Le départ est pour aujourd’hui. Cependant Mars est surpeuplée, et les robots ne sont pas habilités à décider d’un nouveau territoire colonial, mais seulement à quitter celui qui devient hostile.

Une fois à distance raisonnable du soleil, il va falloir réveiller les sages.

Principles of Geometry on Nowness.com


Sur le Web







Rejoignez la conversation