// Vous lisez...

Brand new

Quel con

Paulo est un passionné. Le genre de mec méticuleux. Qui peut rester des heures concentré pour atteindre son but. Au grand dam de ses parents. À bientôt quinze ans, il est la catastrophe de la famille. Pourtant, il ne sort pas, n’a jamais fumé, ni bu. Il ne fait pas de bruit chez lui, n’invite même pas de potes pour foutre le bordel. Il n’est pas non plus geek sur son ordi toute la journée. Non, il est juste désespérément un no-life. Enfin, pas tout à fait. Il a ses dadas. Il est passionné par les fourmis, les iguanes et les plantes vertes. Sa vie ne tourne qu’autour de ces trois choses. Inutile de dire qu’il cartonne en biologie à l’école. Bon c’est bien la seule matière qui soit concernée en terme de réussite, entendons-nous. Son rêve ? Créer et développer un jardin géant où il pourrait planter des arbres à longueur de journée et où ses fourmis et autres iguanes pourraient s’ébrouer en toute liberté. À l’heure de re-re-tenter le brevet et de commencer à se préoccuper de son avenir, ses pauvres parents s’inquiètent. Comme plan de carrière, on a déjà vu mieux.

Depuis ce matin, Paulo est concentré sur sa nouvelle expérience : faire pousser des haricots dans du café. Quatre heures qu’il est dessus, qu’il mesure les quantités et proportions pour que son contenant puisse accueillir de façon pérenne ses cinq plants. Toute une stratégie. Paulo jette enfin son dévolu sur le mug en terre de son père. Le voilà armé de son mug, sa cuillère, son café, ses plants de haricots. Pour mener son projet à terme, il les a tous nommés. Faut qu’il soit sûr de pouvoir les reconnaître. Quel con ce Paulo.

On ne peut qu’admirer l’inspiration sans borne de nos amis Yellow Ostrich qui, à défaut de faire de grands films, sont généreux et vous offrent leur premier album pour avoir eu la patience d’aller jusqu’à la fin de leur clip pour trouver la super chute originale.


Sur le Web







Rejoignez la conversation