// Vous lisez...

Classics

« Drumming was the only thing I was ever good at . »

Qui es-tu John Henry Bonham ?
Contre quoi te bats-tu ainsi ?
De quoi as-tu peur John Henry Bonham ?
Fuis ! Tu sais que ta place n’est pas ici.
Je ressens cette rage qui te consume,
Elle est là, elle ronge ton âme et la mienne,
Comme elle dévorait déjà celle d’Achab,
Lui, le Don Quichotte des mers,
Prince enragé des écumes,
Ne vivant que pour tuer sa baleine.
« Tout ce qui rend fou et qui tourmente,
Tout ce qui remue le fond trouble des choses,
Toute vérité contenant une partie de malice,
Tout ce qui ébranle les nerfs et embrouille le cerveau,
Tout ce qui est démoniaque dans la vie et dans la pensée,
Tout mal était pour ce fou d’Achab,
Visiblement personnifié,
Et devenait affrontable en Moby Dick. »
Qu’affrontes-tu, toi, Bonzo ?
Quel est ce démon que tu lamines
Si violemment, de tes paumes puissantes ?
Toi en qui personne n’a cru,
C’est ton tour de ne croire en personne.
Tout est devenu bien sombre et amer,
Mais pas de pleurs, pas de râles, pas de spleen.
Tu es comme Achab en somme.
Malgré le démon qui vous hante,
Vous ne voulez vous corrompre à penser,
Et ne faites que sentir, sentir… Jusqu’à en mourir.

https://www.youtube.com/watch?v=Z_nU_VFvIZs

Moby Dick durait environ 20 minutes et un passage se faisait, comme vous avez pu le voir, à mains nues. Bonzo posait ses baguettes dans un coin pour les reprendre rapidement pour la suite du solo. Mais un jour, impossible de retrouver ses baguettes ; il cherche désespérément à gauche et à droite, mais toujours rien. Il continuait à jouer avec ses mains, tout en cherchant là où il avait pu les mettre. Quelques minutes plus tard en relevant la tête vers son public, il vit les autres membres du groupe, hilares, au premier rang, les baguettes à la main.
…Ce jour là, le solo a duré plus de 40 minutes…


Sur le Web







Rejoignez la conversation