// Vous lisez...

Classics

Ma complainte

« C’est toujours aussi étrange ces sensations que j’ai quand je regarde en arrière. Nous avons eu de la chance peut-être, qui sait, ou juste fait quelques choix judicieux. En plaisantant dans un paysage de carte postale, en dormant tranquillement sous les arbres, nous sommes peut-être arrivés au bout de nos rêves, aveuglés par cette scène de bonheur… J’étais plutôt bien, en m’abandonnant et en perdant mon temps, simplement endormi à tes côtés, l’esprit léger. Mon esprit était prêt à s’élever si haut… Et puis le soleil a bien vite disparu. J’avais froid, allongé sur l’herbe. Éveillé toute la nuit, mon esprit était triste.
Mes rêves ont toujours été bons quand ils étaient courts.
Ne pars pas loin de moi, ne pars pas loin d’ici. Je ne suis pas rassasié. Et c’était facile pour toi, quand tu regardais vers la mer, de dire toutes ces choses stupides… Je sais qu’on est pas encore prêts, mais ces choses ne sont pas simples, vraiment pas simples… »


Sur le Web







Rejoignez la conversation