// Vous lisez...

Classics

Maîtresse

On m’a souvent dit, Slow-show, c’est bien, mais il y a un truc qui cloche. On ressent comme un manque quand on lit vos posts, comme si quelque chose d’essentiel avait été oublié. Je me suis torturé l’esprit, je n’ai pas dormi pendant des nuits. Et un matin, en mangeant mes KIX, j’ai eu la révélation. C’était une évidence. Comment avions nous pu négliger son action prépondérante dans ce qui fait la musique aujourd’hui ? Comment avions nous osé mettre de coté son savoir faire unique en matière de vidéoclip ? Cela restera un mystère.
Oui, nous avons failli à notre tâche, veuillez nous en excuser.
Elle n’en reste pas moins un exemple pour nous tous, elle est un monument, plus encore, une raison d’être.
 A l’origine de trois des plus grands chef-d’œuvre de notre temps, alliant musique, poésie, et cinéma, elle est un patriarche de la musique moderne, et de l’art sous toutes ses formes ; aujourd’hui justice sera faite.
Voici venu le temps de la reconnaissance.
Tel De Gaulle défilant dans Paris libéré du joug nazi, tel Thésée terrassant le Minotaure, tel Charles Martel repoussant les Arabes à Poitiers… 
La voici, belle, gracieuse.
 Bonnie Tyler !


Sur le Web







Rejoignez la conversation