// Vous lisez...

Classics

Make love, not war !

1969. Novembre. Le 20. Ca y est. On se la fait enfin. Grosse manif au Capitole. Le New York Times a balancé le pot aux roses. La news de trop. Nous, américains, pays le plus civilisé du monde. Tu parles… Censé être le plus civilisé. Comment encore croire à ce mensonge après ce qui s’est passé ? Massacrer gratuitement des centaines de villageois, alors qu’on est censés être là pour les sauver de la « vermine communiste ». On se croirait revenu au temps du McCathysme… Au temps des barbares. Manquerait plus que l’US Army fasse des esclaves, et on est revenu 4000 ans en arrière, bienvenue chez les grecs, on massacre les hommes, et on garde les femmes et les enfants en esclavage. Au moins là ils ne se sont pas embarrassés à distinguer les uns des autres. Tout le monde y est passé. C’est plus simple. Ca sent bon le nazisme en Europe de l’Est avec les groupes d’élimination des Juifs et des Slaves.

Du coup, pour une fois, le message risque d’être suivi. Des mois qu’on essaye de faire comprendre à l’opinion que cette guerre est absurde, à essayer de convaincre que la guerre n’est pas indispensable et qu’on peut régler les problèmes autrement qu’avec des M-16 et des bombes au napalm. Il a bien joué le coup au départ l’establishment de Washington. Luttons contre le communisme, allez crever pour la défense de la liberté, moi je reste tranquille dans mon fauteuil et mes fistons restent au chaud à la maison. Tout le monde ou presque a gobé le message. Et puis, à force, on a réussi, avec l’aide opportune de quelques médias, à leur faire prendre conscience non seulement de l’absurdité de cette guerre, mais de l’absurdité de la guerre en général. Allez dire ça dans un pays où les militaires sont des dieux sur terre…. Et bien cela risque de marcher. Plus j’approche du Capitole, plus je vois de gens dans la rue, on attend 50 000 personnes, et ça à l’air de le faire… Allez je longe le cordon de sécurité pour rejoindre Jim sur l’estrade… Ouch !! On est combien ???? 250 000 ???? tu déconnes ?

Ouai, pfiou, c’est ouf ! Incroyable ! Avec ça, on ne pourra plus être ignorés et marginalisés. Ils vont être obligés de nous écouter tous ces politiciens ! Génial ! Bon allez, on balance la sauce, vas-y Jim, balance ton speech !

Alors lui, il s’appelle pas Jim, il a pas fait de speech au Capitole devant 250 000 personnes en 1969. Lui il a fait une chanson sublime contre la guerre. Lui c’est Marc Knopfler, from Dire Straits. Et lui, c’est l’un des plus grands guitaristes mondiaux. Et lui, je vais aller le voir en concert dans 10 jours. J’en ai déjà des frissons.


Sur le Web







Rejoignez la conversation