// Mots-clés

Edward Sharpe & The Magnetic Zeros

6 billets

Articles

Pour nous les hommes

C’est un truc qu’on avait promis il y a un petit bout de temps, mais qu’au final, flemme aidant, on a jamais fait. Alors que bon, bordel, il n’y a aucune raison, par souci d’anti-sexisme d’une part, et puis parce que les nanas, ça va bien cinq minutes, mais que tout le monde passe son temps à parler d’elles et qu’au bout d’un moment, ça commence à bien faire.[...]

2013 en chansons – Jacques

Ayé, 2013 se termine, l’heure des bilans arrive. Alors forcément, on garde un petit côté « bon petit mouton » et on sacrifie nous aussi à la tradition. On ne va pas se mentir, 2013 aura été bien plus attendue que 2012. Comme si les mecs s’étaient fait passer le mot pour tous sortir un truc dans le même laps de temps. La bonne nouvelle, c’est que 2014 ne s’annonce[...]

Man on fire

Elle virevoltait. Méthodiquement, son pied droit venait chasser le gauche, dans un mouvement incessant et gracieux. Ses bras dessinaient des formes abstraites. Son regard, impassible et concentré, balayant l’horizon au rythme de ses mouvements. Seule, elle remplissait cette grande piste. Le temps semblait s’arrêter, à chaque fois. Pendant des heures, tout se[...]

2012, le best of (Jacques)

Bon, on ne va pas se mentir, 2012, c’était une année bien, mais pas top. Pour autant, quelques artistes ont tiré leur épingle du jeu avec des livraisons de bonne facture. Petit tour d’horizon de ces albums qui ont réussi à se faire une place dans ma bibliothèque, et même dans mon MP3. Bon je préviens, ça part un peu en quenelle, vous trouverez des très jeunes, des[...]

Le retour de l’été

En dépit de la chaleur étouffante, ils avaient tenu à se hisser jusqu’au sommet. Pas tant que la vue soit particulièrement magnifique - il fallait pour l’admirer s’orienter plutôt de l’autre côté. Les bras chargés de victuailles, ils comptaient surtout trouver un endroit paisible, au calme, offrant un peu d’ombre, pour savourer leurs mets dans le calme du parc.[...]

Un soir comme un autre

Depuis ta fenêtre, tu vois la pluie tomber tristement. Les lumières de la ville semblent bien inutiles pour éclairer les rues désertes. Ton week-end est encore passé vite, très vite, trop vite. L’angoisse du début de semaine est déjà bien présente, en dépit de tous tes efforts pour évacuer ton stress pendant ces deux jours. Partir loin de la ville, s’emmitoufler[...]

Sur le Web







Rejoignez la conversation