// Vous lisez...

Hype

Nos meilleurs albums de l’année 2011

Ceux qui suivent notre page facebook le savent déjà : la saison est aux classements. Classements des meilleurs albums, meilleures chansons, pires couvertures, etc. Tout le monde s’en donne à coeur joie, et on s’est dit qu’après tout pourquoi pas nous. Je suis personnellement ravi que Kanye West n’apparaisse pas ici après avoir raflé tous les premiers prix de l’année sur la ligne d’arrivée et sur un album moyen.

Un classement fait à quatre c’est surtout un grand moment d’injustice pour les petits chouchous de chacun qui ne font pas l’unanimité…du coup je pense que chaque chroniqueur de Slow Show (à commencer par moi) se fera un plaisir de faire sa propre liste dans d’autres posts. En attendant voilà les grands gagnants de l’année Slow Show. Paix et amour sur vous.

Huit albums sortent clairement du lot :
1) The National – High Violet
2) The Black keys – Brothers
3) MGMT : Congratulations
4) Beach House : Teen dream
5) Warpaint : Exquisite Corpse EP
6) Caribou : Swim
7) Best Coast : Crazy for you
8 Midlake : The courage of others

Derrière les mastodontes, on citera en vrac les mentions bien de l’année :
Carl Barât – Carl Barât
Arcade fire – The suburbs
Pavement – Quarantine The Past (réedition best of)
Deerhunter – Halcyon Digest
Arnaud Fleurent-Didier – La Reproduction
Darwin deez – Darwin Deez
Wild Nothing – Gemini
Chilly Gonzales – Ivory Tower
Cocoon- Where the oceans end
Hocus Pocus- 16 pièces
The chemical brothers – Further
Two Door Cinema Club – Tourist History
Vampire Weekend – Contra
Lower Dens – Twin hand movement
Dead Man’s Bones – Dead Man’s Bones
Edward Sharpe and the Magnetic Zeros
Foals – Total Life Forever
The Temper Trap – Conditions
Gaetan Roussel – Ginger
Akhenaton – La face B
Antony and the johnson – Swanlights
Get well soon- vexations 5


Sur le Web







Rejoignez la conversation