// Vous lisez...

Hype

Soliloque

Pas simple le retour. Couper avec tout ça m’avait fait un bien fou. Du silence à n’en plus finir, une sensation de liberté inégalable, un moment de quiétude rarement éprouvé auparavant. Loin du tumulte et de l’agitation quotidienne. Loin de la dictature de mon smartphone, momentanément décapité par l’absence de réseau. Loin des regards inquisiteurs, loin des clins d’oeil en coin, loin des ragots. Non, vraiment la coupure parfaite. Quoique courte. Mais quel bol d’air ! Enfin le temps de penser à soi, à rien, sans pression.

Mais, comme toujours, il a fallu rentrer. Retrouver le train-train. La vie « normale ». Se réinsérer dans la vie sociale. Sortir à nouveau. Boire à nouveau. Retrouver la dureté de la vie, en somme. Fuck.

Pour autant, on prend toujours le temps de découvrir des trucs, We Are Enfant Terrible pour cette semaine. Quel nom de merde d’ailleurs…


Sur le Web







Rejoignez la conversation