// Vous lisez...

On stage

Interpol Anti Live Report

J’y serais pas, voilà, mais j’ai envie de m’imaginer, Interpol en concert ce soir à l’Alhambra.

Les derniers albums sont relativement nases, le bassiste génial n’est plus de la partie, une réputation live pas terrible, un groupe sur le déclin, tout est réuni pour un concert moyen, au théâtre du Lambda.
(Frustration quand tu nous tiens).
Les lumières s’éteignent.
Paul arrive sous les applaudissements d’un public de trentenaires, élégant, il prend le micro et annonce que ce soir le groupe jouera en intégralité l’album Turn On The Bright Ligths et quelques titres d’Antics !
Génial ! Quelle surprise !

Interpol il y a déjà presque 10 ans à la Route du Rock, à l’époque ils pensaient pouvoir se passer d’un clavier pour les lives :

.
Mais ça c’était avant.
Interpol désormais c’est plus gros, plus gras, plus efficace. On aime moins, c’est pas terrible disons le.
Extrait de leur denier album El Pintor qui sort tout bientôt :

.
Allez mon aigreur me fait dire que j’ai vraiment bien fait de ne pas trouver de place pour ce soir, le concert s’annonce vraiment chiant, ouf, 40 euros de gagné, et dire que j’ai failli voir Interpol haha quel con.

Tristesse.

2 votes

Sur le Web







Rejoignez la conversation