// Vous lisez...

On stage

Musique Gratuite (Ouï)

La musique peut elle être gratuite ?

Sujet de rattrapage au Bac.
Bac GTI j’en sais rien.
Quoi ?
Philippe tu me fais chier.
Bah si.
Si si tu m’emmerdes.
STT si tu veux oui allez.
Philippe on s’en branle que ca existe ou pas putain, c’était pour dire, tu vois, genre question importante, tu vois le mec il arrive, l’air sérieux, "oui heu... vous avez 2 heures !"
Ah ah !
Bah un surveillant, je sais pas.
... laisse tomber c’était une blague.
Bah ouais mais t’es toujours là les yeux dans le vide, on dirait une putain de truite. T’as les yeux truites mon vieux !
Comme Schubert ?
...
Mais Philippe... Schubert ? Comment tu connais ça toi ?
Ah bon ? 22 ans. Il l’a écrit à 22 ans ? Je savais pas.
Je te comprendrai jamais Philippe.

Oui oui vas y mange ton sandwich, je vais te raconter mon point de vue pendant que tu bouffes.
De toute façon j’avais pas forcément envie que tu me répondes.

Donc, tu vois je me demandais si la musique pouvait être gratuite ?
Tout le monde a son petit avis sur le téléchargement tout ça là, ouais c’est pas bien machin, ouais faut payer les artistes ouais ceci cela.
Le problème c’est surtout que l’auditeur paye quedal pour auditer tu vois.
Y a pas d’échange.
Mais personne parle des concerts.
Alors ça les concerts tout le monde s’en branle !
Heu j’ai pas souvenir que le premier gars qui ait composé un truc, enfin j’en sais rien, le ptit père Mozart il composait pour la scène.
Nan mais tu vois le truc ?
Me répond pas, me répond pas.

Le p’tit père Mozart il te faisait des opéras pour la scène, et ouais mon pote, c’est ca l’origine du truc, c’est l’audience.
Et le bon p’tit peuple il se sortait les doigts du cul pour se payer son ticket et kiffer un peu le Mozart !
C’était ça le truc, les mecs se défonçaient pour aller kiffer un spectacle, tu vois ils avaient envie d’aller kiffer, c’était le grand moment !
Et le p’tit père Mozart il se donnait aussi.
Donnant donnant.
Tu captes ?

Le prix que tu payes pour écouter a autant d’importance que l’argent perçue en retour par le créateur.
Etre payé pour jouer c’est bien, tu crées pour qu’on t’écoutes, ca a un prix.
Mais t’écoutes pas gratos, c’est un échange, c’est la mort de l’Art Philippe sinon !
La mort de l’Art.
Tout court.
Ca existe pas "l’art philippe".
T’es con ou quoi ?

Aujourd’hui tu te balades dans la rue, et y a 3 connards qui jouent sur un trottoir.
Et c’est de la merde. Inévitablement.
Si inévitablement.
Bah si Philippe.
T’as du poulet sur ta chemise.
Voilà. Ferme là. Laisse moi finir.

Donc quand tu te ballades et que tu vois Temples faire les clowns sur une grande place, un groupe de connards à perruques, et que t’as pas payé pour, ca ressemble à rien. C’est a peine divertissant, plus du tout une performance artistique.
Ils s’en branlent autant que toi d’ailleurs les mecs.
Non mais ils ont pas composé leurs chansons pour jouer entre 4 feux rouges devant Jean-Luc et Michel qui rentrent du boulot.
On les connait pas.
Non j’ai inventé.
Philippe ta gueule on les connait pas je te dis.

Bref tout ca tu vois ca donne des concerts gratuits qui ne valent rien, voilà, littéralement.
La musique ca vaut cher, la musique c’est pas donné, ca vaut très cher même.
C’est un échange, c’est pas un dû subventionné par une marque pour divertir le peuple.
Enfin...
En 2015, la musique ce n’est peut être plus qu’un simple outil de communication au service de grandes marques.
Merde...
Ca valait rien et ca m’a rendu triste.
Avec tous ces logos.
J’avais envie de chialer.
Non.
C’est une image.

JPEG - 121.8 ko

(c’est limite mieux en clip, mais ca reste des connards à perruques)


Sur le Web







Rejoignez la conversation