// Vous lisez...

Playlists

2011 en 20 morceaux (Valentin)

Trop bien ! C’est la saison des bilans ! Alors pour commencer ici, je me lance avec 20 morceaux sortis cette année qui ne m’ont pas lâché.

Pour le détail, c’est parti.

Coldplay – U.F.O.
Oui, Coldplay. J’ai beau en avoir ras le bol de les entendre jouer avec Rihanna (c’est comme ça que ça s’écrit ?), avec cette petite balade je dois dire que j’ai retrouvé le groupe que j’écoutais sur mon discman il y a dix ans, quand il y avait encore des discman.

Lana Del Rey – Videogames
Les pires lèvres de l’année, mais une chanson qui fait bien son boulot. Lana Del Rey raconte qu’elle a composé cette chanson en regardant son mec jouer à la console. Quand on voit le résultat on espère qu’il a acheté la ps3 pour Noël.

M83 – Raconte moi une histoire
Ce morceau c’est un peu de la triche : mettez une petite fille avec une voix à faire fondre le coeur de gargamel derrière le micro, faites lui raconter une histoire à la con à base de grenouilles, composez une mélodie pour accompagner le tout. C’est dans la poche.

Beirut – The Rip Tide
Un peu moins en forme que d’habitude le Zach Condon, tête pensante de Beirut, nous livre quand même un beau moment avec ce morceau qui donne envie de savoir jouer du piano pour pécho en soirée. En soirée piano.

Feist – The Bad in Each Other
On avait l’habitude d’écouter Feist dans son canapé, en buvant un thé verveine-menthe. Ici, surprise, ça secoue un peu plus. On est passé au déca, faut pas pousser non plus. Mention spéciale pour les percussions.

Riz Ortolani – Oh my love
Là, je vous embobine sévère : ce titre date de 1971…MAIS il est ressorti cette année dans la BO du film Drive, ET sur une scène d’anthologie (l’ascenseur pour ceux qui l’ont vu). Alors j’emmerde la règle. C’est beau.

The Drums – How it Ended
Groupe à ranger a priori dans la catégorie hipster tête à claque, les Drums ont sorti un superbe deuxième album à la pochette immonde, aux morceaux pas catchy ni cheesy pour un sou, mais qui infusent bien à la longue (je fais bien le hipster à la con). Pour ceux qui ont aimé ce morceau, sautez sur le reste de l’album.

Com Truise – Ether Drift
- But why is this shitty track on your playlist ?
- Why ? Fuck you. That’s why.

The Rapture – In the grace of you love
The Rapture transforment la guitare et le clavier en boîte à rythme, et la batterie en instrument au premier plan. Ils sont forts.

Bon Iver – Beth/Rest (version piano)
Le morceau le plus dégueulasse du dernier album, rejoué pour la radio NPR dans une version épurée…Pardon Justin Vernon, je pensais que tu avais merdé, mais c’était simplement pour nous prouver que c’était toi le meilleur à la fin.

Caveman – Decide
Il y a un goût de souvenir de vacances à la plage dans ce morceau. Pour moi. Et comme c’est ma liste c’est moi qui fixe les règles. Donc : vacances à la plage.

Cults – Abducted
Cults c’est une de mes déceptions de l’année. L’album dans son ensemble je veux dire. Mais ce morceau file la pêche. Faites le test : prenez votre vélo et écoutez ce morceau. Hop : vous pédalez plus vite.

Arctic Monkeys – Don’t sit down cause I’ve moved your chair
Non mais qu’est-ce que c’est que ce titre ? Bref. Passons. Très bon album, je ne savais pas bien quel morceau choisir. J’ai juste pris celui qui pète à la gueule. don’t sit down cause I’ve moved your chair….PAAAA !! BALALA BALALA BALALALALALA !!!

Washed Out – Soft
Washed Out sort un album très très hot. Rien que le titre : Within and Without, explique bien le sujet. Fermez les yeux sur Soft : il fait 40 degrés Celsius, vous êtes dans un lit, vous n’êtes pas seul et vous n’êtes pas en train de jouer au bilboquet, croyez-moi.

Wild Beasts – Reach a bit further
Faites-moi plaisir, aimez les Wild Beasts ! Je ne comprends pas pourquoi, mais on parle assez peu de ce groupe qui a pourtant deux voix magnifiques, et qui mérite au moins un duo avec Rihanna. Si ce n’est avec Skrillex.

Bodies of water – Rise up, careful
Vous voulez encore me faire plaisir ? Restez sur ce morceau jusqu’au bout. Oui parce que vous avez sauté les deux tiers des morceaux que je me suis emmerdé à mettre en ordre. Juste sur celui-ci, restez et écoutez moi ces cuivres jusqu’au bout.

Yuck – rubber
Du rock sale comme on n’en entend plus. Si vous n’aimez pas la première minute, arrêtez tout : ça ne va pas s’arranger. Un bien bel album, et encore une pochette nulle.

Fleet Foxes – Someone you’d admire
Les barbus de Fleet Foxes sauvent le monde de la musique. Rien que ça. C’est si simple un morceau comme celui-là, et pourtant les harmonies des voix vous emportent à tous les coups.

Metronomy – She Wants
Metronomy prend un tournant moins électronique avec plus ou moins de succès artistique mais un succès commercial certain. Tant mieux pour nous : on peut dire qu’on connaissait avant que ça devienne cool. Et puis quand même c’est toujours bien.

Daft Punk – Outlands (Tron Legacy OST)
Meilleure OST de l’année, oui oui. Attendez mais…merde c’est sorti en 2010. Oh tant pis, j’ai fini ma liste, j’y touche plus. Allez salut les toons.


Sur le Web







Rejoignez la conversation