// Vous lisez...

Playlists

Top 20 (re)sorti du placard en 2011 (Jacques)

A nouvelle année, nouveau top. Je comptais bien vous livrer mes 20 chansons 2011, mais les trop grandes occurrences avec la liste proposée par mon cher Valentin – c’est beau l’amour – m’incitent plutôt à vous livrer mes morceaux redécouverts en 2011 après quelques années passées à accumuler la poussière tout au fond de ma boîte à CDs (ce truc préhistorique qu’on garde toujours « au cas où). Sans plus tarder, voilà la liste, avec en bonus pour les gens qui ont Spotify (j’ai des actions) les liens vers les albums, pour que ceux qui n’écoutent « que les albums parce que les chansons une par une ça n’a aucun sens » arrêtent de me les briser.

The Libertines – The Man Who Would Be King
LA LA LALALA LALALALA… A chaque fois que je retombe sur cet album, mes boutons repoussent, je suis pris de transe et danse nu dans mon salon en me secouant les cheveux, comme à la belle époque. D’ailleurs vous le trouverez ici. LA LA LALALA…

The Rapture – Get Myself Into It
Ca c’est pour bien préciser de façon pédante que les Rapture n’ont pas attendu 2011 avant d’être très stylés. Allez les jeunes, au boulot, y’a des albums à récupérer dare-dare. Par ici s’il vous plaît.

El Perro del Mar – Party
Trois accord de guitare, une pleureuse et un mec qui sait siffler. Pourquoi se faire chier avec plus ? Pour les albums, suivez le guide ici, et puis là aussi.

Eagles of Death Metal – Secret Plans
Ces mecs trippent. Et sont sympa, nous proposent de tripper avec eux. Juste ici.

Andrew Bird – Imitosis
J’ai jamais trop écouté ces gars-là. Mais celle là ne m’a jamais quitté. Pour écouter l’album que je connais finalement pas du tout, c’est ici.

The Dead 60′s – Riot Radio
Les émeutes de Londres, c’est eux. Bam boum boum, prend ça dans ta gueule conservateur de merde. Indignés de Grande-Bretagne, unissez-vous.

dEUS – Hotellounge
Ah le rock belge. Tout pareil qu’Andrew. C’est la seule chanson d’eux que je connaisse vraiment d’eux. Un peu comme Ginzhu aussi, qui ne me fait bander qu’avec ça. Je suis pas chien, je vous mets quand même l’album au cas où.

Four Tet – Unspoken
Il est 4h du matin, je rentre de soirée à pied. Il pleut, j’erre bourré, sans but, avec un peu de vague à l’âme. Toi aussi, pleure.

Animal Collective – My Girls
Quelqu’un a de la coke à refiler sous le manteau ? En route pour le trip !

Albert Hammond, Jr. – Blue Skies
Ca, c’est un mec des Strokes. Et ouai. Ca vous en bouche un coin hein ? Si ça vous plaît / intrigue / je veux en savoir plus, c’est par là et vous avez bien raison de foncer.

Birdy Nam Nam – Abbesses
Merci au Conseil Général des Hauts de Seine pour cette trouvaille il y a 7 ans en attendant le train à la Défense. Qui eut cru que le fief sarkozyste arriverait à me coincer avec ça dans la programmation de son festival estival ?

Hercules and Love Affair – Blind
Une vodka-caramel dégueu (ça ressemblait pourtant à du sirop de caramel, ça sentait le caramel, mais il y avait un bug quelque part) dans une chambre de bonne. On boit quand même le breuvage, il est 3h, et paf. Cocktail explosif.

Husky Rescue – New Light Of Tomorrow
Faites le vide autour de vous. Vautrez-vous dans ce beau canapé en cuir face à la cheminée. Un whisky, un cigare. Dehors, la neige. Vous êtes bien.

Kasabian – Doberman
Heureusement qu’ils ont sorti un album cette année, sinon je les aurai bêtement définitivement zappés. Et pourtant cette chanson… Et cet album…

Sébastien Tellier – La Dolce Vita
Comme un symbole, un hommage à la bête se pâmant devant la belle. Se reconnaîtra qui pourra. Le reste ici.

Supergrass – St Petersburg
Ah cette balade, la Russie, les violons… Tiens, je vais même en profiter pour écouter le reste.

The National – Slow Show


Depuis le temps qu’on vous bassine avec le nom de ce blog de dilettantes, vous y avez droit. Voici l’alpha de cette belle aventure. Et leur meilleur album, soit dit en passant.

The Streets – Fit But You Know It
Même topo que tout à l’heure. Les boutons qui reviennent tout ça. Par contre vous ne saurez pas comment j’ai repensé à écouter ça.

Phoenix – Heatwave
Leur premier bébé, quand ils étaient encore « seulement » instrumentistes d’Air. On connaît la suite.

Kings Of Leon – Knocked Up
Comme quoi, quand la finesse parle… On ne les présente plus, si vous n’en avez jamais entendu parler (ce qui est mal) courez-y.


Sur le Web







Rejoignez la conversation