// Vous lisez...

wtf

Une nuit de débauche

« Quelle heure la soirée déjà ? 22h ? Ok cool. Je ramène une pote, elle vient de débarquer ici, elle connaît pas trop de monde. Ouai t’inquiète elle a le coeur bien accroché. Bof et puis tu sais, à partir du moment où on est tous bourrés, tout passe mieux ! Bon ça marche, à toute ! »

Depuis qu’elle s’est installée ici, à deux encablures du jardin public, à 5 minutes de chez moi, j’ai des vieilles réminiscences du passé. Ça fait quoi, six ans que je la connais. 5 ans qu’elle m’attire, je sais pas bien pourquoi. 5 ans qu’elle s’en fout aussi, visiblement. Ça m’a pas empêché d’aller faire de la merde entre temps, hein ! C’est que j’ai l’habitude de les enchaîner ! D’ailleurs ça va être marrant ce soir, elle sera la seule meuf avec qui je n’aurai rien fait. Ça va la changer de ses soirées parisiennes. Après tout, c’est elle qui m’a appelé, elle qui veut que je lui fasse rencontrer des gens donc c’est à elle de s’adapter ! Bon et cela dit si en fin de soirée je peux tenter un truc, je ne me ferai pas prier ! Bob m’a dit que malgré ses nombreux mecs, elle était encore pucelle. J’y crois pas tellement, mais j’ai bien envie de vérifier ça.

« Allo ? Ouais, ça va ? Ah, il est 17h, déjà ?? Ça te dit qu’on se retrouve un peu avant d’aller à la soirée ? On se fait une petite balade au jardin ensuite on se fait une bouffe et on va à la soirée, ça te va ? Cool, à toute alors ! »

Ce qu’ils peuvent être dégueus ces bordelais ! Les Crane Angels nous gratifient d’une belle poésie, toute en suggestion. Bon app.


Sur le Web







Rejoignez la conversation