// Vous lisez...

On stage

¡Més que un festival !

Ce weekend, Barcelone accueillait à la fois le 14ème Primavera Sound Festival, et les envoyés spéciaux de Slow-Show. Le festival fait un peu démesuré quand on est habitués aux festivals parisiens : prenez Rock en Seine et multipliez par 2 l’affluence, la qualité de la programmation, la taille du site, et bien sûr le prix des billets.

On y a en tout cas passé un excellent week-end, et c’est l’heure de la distribution des Slow-Show Awards :
- Slow-show du meilleur concert : Neutral Milk Hotel. Ils viennent de se reformer et c’est franchement une bonne nouvelle. La production un peu rauque des albums passe à merveille sur scène. Seule déception : ils ont eu le droit à la petite scène du festival pendant que St Vincent occupait la grande.
- Slow-show de l’enchaînement "mais bordel quand est-ce que je vais avoir 5mn pour me faire ma pause churros-panini" : Midlake - Warpaint - Neutral Milk Hotel - Arcade Fire - Queens of the Stone Age - Disclosure - Metronomy. Voilà voilà.
- Slow-show de la prog : beaucoup de groupes “vieux” en reformation pour l’occasion : Slowdive, Neutral Milk Hotel, Television ou encore Loop. Un pari osé mais réussi, ces quatre là ont été excellents. Gros bémol pour les Pixies quand même, eux ils commencent vraiment à faire leur âge.
- Slow-show du showman (ou slow-showman) : Josh Homme (Queens of the stone age). Ce mec a une présence incroyable sur scène. Il enchaîne les tubes, les solos et les blagues. Ca détonne un peu dans un festival où les artistes se sont souvent contentés de “Holà” et “Gracias Barcelona”.
- Slow-show de l’acoustique : Primavera. On pouvait être aussi loin de la scène qu’on voulait, le son était d’une clarté impressionnante. Pour avoir revu Arcade Fire quelques jours plus tard au Zénith de Paris, la différence était frappante.
- Slow-show du slow-show : the National, pour slow-show. C’est vrai, ils étaient favoris. Mais bon, ils l’ont fait en duo avec Justin Vernon de Bon Iver.
- Slow-show de la cuite : the National. On s’est vraiment demandés s’ils allaient finir le concert tellement ils étaient beurrés. Le grand jeu du leader : jeter son micro par terre pendant le début d’une chanson, puis accuser le micro d’avoir fait rater la chanson. Malgré ça un excellent concert.
- Slow-show du meilleur best-of : Cut Copy. En dernier concert du festival, ils nous ont sorti un show hyper énergique. En plus ils ont l’air super sympa.

Et une petite playlist pour terminer :

1 vote

Sur le Web







Rejoignez la conversation