Dans la chaleur de l’été

Par Jacques, le 19 juillet

J’entretiens un rapport complexe à l’été. Saison des apéros sans fin, occasion rêvée pour enchaîner les barbecue en short en jean et tong, pour squatter les jardins des potes, le moindre espace vert en ville ou encore les bords de canaux et autres fleuves. La saison qui améliore instantanément le moral de tes potes, bien mieux que tout ce que tu peux leur dire. Bière fraîche, cocktail, puis plage pour les plus chanceux, c’est de la balle.

Mais l’été, quand on est un mec comme moi, c’est aussi une sorte d’enfer permanent. Et je ne parle pas des transports en commun, où chaque ligne semble se disputer le record de monde de chaleur atteinte, du plus grand taux de gens qui vont sortir la chemise complètement trempée. Vous voyez, cet état collant et humide si propre au métro, au RER ou au bus ? Et bah moi, c’est tout les jours. La chance d’être né avec une peau de rouquin, doublé d’une allergie à la chaleur. Oui, à la chaleur. Du coup, l’arrivée de l’été fait naître en moi des sentiments toujours contrastés : une sorte de joie contenue, d’espérance mesurée.

J’arrive tout de même à trouver un équilibre satisfaisant : la fraîcheur des moments partagés entre amis vient compenser la piètre qualité de la relation que j’entretiens avec père Soleil.

Dans cette nouvelle playlist, on reste en France, avec des chansons prévues pour égayer dans la plus stricte cordialité vos moments de convivialité estivaux. Avec une mention particulière pour quelques amis de qualité : Agape, Max Caz, Sauvage et Why Mud. Bon été !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.