La discothèque de Jacquie : Girls in Hawaii

Par Jacques, le 24 octobre

Octobre 2005, banlieue cossue des Yvelines, vers 20h. Je rentre dans la chambre que je loue chez l’habitant, dans un rez-de-chaussée humide et fonctionnel. Il pleut à grosses gouttes, mon pas est lourd. Le trajet n’est pas très long, huit minutes tout au plus. J’emprunte le chemin qui longe la forêt. L’obscurité ne me permet pas de distinguer les flaques de la boue, je ne suis qu’humidité.

Une fois arrivé au bout de l’allée, devant le stade, il me faudra prendre à droite sur quelques mètres pour arriver à destination. Bien que résidant au rez-de-chaussée, je ne peux accéder directement à mes quartiers. Il me faut emprunter l’escalier extérieur qui monte au premier étage. Avec un peu de chance, les propriétaires du lieu seront dans leur salon avec ce que j’imagine être un groupe de prière (ou alors c’est une secte, nous allons donc considérer qu’il s’agit plutôt d’un groupe de prière), ce qui me permettra de capter au passage quelques confessions dont je me serai bien passé. Un "Bonsoir" un peu timide sort de ma bouche, pendant que mon regard cherche la porte de l’escalier qui me permettra de descendre au plus vite.

Aussi anodin que cela puisse paraitre, ces quelques secondes qui s’écoulent entre le moment où je suis sur le palier prêt à ouvrir la porte d’entrée et le moment où je vais pouvoir refermer la porte de l’escalier derrière moi paraissent une éternité. La maitresse des lieux a des airs de vieille marâtre autoritaire. Elle prend un malin plaisir à nous faire quelque réflexion, mon colocataire et moi, sur le petit-déjeuner mal rangé, où les draps mal pliés. Ou bien à nous proposer gentiment les restes de ses plats cuisinés maison, plats qui étaient bien souvent restés deux ou trois jours sur la table de la cuisine à se décomposer.

C’est dans cette ambiance joviale que j’ai découvert nos amis belges de Girls in Hawaii, avec leur premier album "From Here To there", petit chef d’œuvre dans son genre. Je vous laisse à votre tour profiter avec cette petite compilation maison en ce samedi (limite) pluvieux.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.