// archives de l'auteur

Jacques

Jacques a écrit 156 billets pour Slow Show

Bill Gates, ce génie.

"Time flies" comme disent nos amis d’outre-manche. Pas facile de rester concentré sur l’objectif. Les distractions sont nombreuses, et constituent autant d’obstacles. On va être franc : j’ai pour principe absolu de vie la flemme. Heureusement pour moi, un certain Bill Gates a eu la bonne idée de dire un jour que les flemmards, c’est les meilleures recrues :[...]

En mai, écoute ce qu’il te plait

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais l’année 2013 avait été un cru comme on en fait rarement en matière de groupes sympas qui décident de sortir leurs albums. On avait pu se gaver avec - entre autres - Daft Punk (déjà 4 ans oui...), Arcade Fire, Phoenix, Foals, The National, MGMT, La Femme, Vampire Weekend, Kings of Leon ou encore The Strokes. Et bien[...]

90 minutes de bonheur

Mardi 14 février, 20h45 : c’est parti pour 90 minutes de bonheur. Une Saint Valentin des plus folles, qui parlera essentiellement aux amateurs de ballon rond, avec son lot de folie, d’émotions, d’art brut. Le romantisme parisien face au régionalisme catalan, l’amour du cuir en lieu et place du traditionnel dîner à deux au resto avec la bougie qui va bien et la[...]

Lettres aimées

Stupeur. Alors que j’errais comme chaque matin en quête d’un métro dans lequel je ne serai pas condamné à subir le sort d’une sardine, je fus pris d’une véritable stupeur. De façon relativement inexplicable, un wagon se trouvait tout à fait dépeuplé par rapport au reste du train. Il semblait régner ici un calme absolu, une quiétude impropre à la population[...]

Reprise en douceur

Oula, pas si facile en définitive de se remettre au boulot, de reprendre la plume et de reprendre le réflexe de proposer des articles par ici ! Sur le papier, ça n’a rien de très sorcier, mais après plusieurs mois à trouver de bonnes excuses pour ne pas publier, on sent que la mécanique est un peu rouillée. Mais bon on va tâcher de faire comme si.
Comme quoi,[...]

2015 en concert

On va être honnête : comme beaucoup de gens, je n’y étais pas, et j’aurai pu y être. Comme beaucoup de gens, j’ai eu énormément de chance. Comme beaucoup de gens, ces images m’ont bousculé et ont trotté dans ma tête pendant de nombreux jours. Comme beaucoup de gens, je me suis demandé ce que je pouvais faire.
Déposer des fleurs ? Mettre un drapeau à ma fenêtre ?[...]

La douche

Nous accueillons aujourd’hui Michaël, qui rejoint la liste de nos amis qui prennent leur plume à deux mains et se jettent à l’eau. Welcome Mike !
Il est monté au paradis, le félon, le publicain, le faux-prophète, celui qui aime le plaisir plus que Dieu - le front appuyé contre la porcelaine de la cuvette. La bouteille de liqueur dans un sac en plastique, une[...]

Nervous breakdown

Je n’en peux plus, trop c’est trop, je suis en train de craquer.
Mais qu’est-ce qui t’arrives ?
Non bah j’ai passé un été complètement pourri !
Mais tu n’es pas parti ?
Si si, mais bon il a fait moche tout le temps.
Si ce n’est que la météo, au moins tu as pu un peu visiter, te reposer ?
Si seulement ! Il n’y avait rien à foutre là-bas !
Bah je ne sais[...]

Le voisin du métro

La tête posée contre la vitre, mon voisin écrit fébrilement sur son écran tactile. En abaissant le strapontin mitoyen, je me vis adresser un premier regard noir, suscité probablement par la peur de lui faire perdre le fil, puis un air béat avant de replonger dans son entreprise d’écriture. Ce que la plupart des grands auteurs ont toujours du faire - s’isoler[...]

Divan

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Ca m’est venir de façon tout à fait simpliste : en lisant un super article sur la recette du succès de Pixar tout en écoutant le dernier Tame Impala. Au fond, pourquoi se faire chier pour essayer de trouver des choses complètement capillo-tractées - et prendre le risque de faire de la merde, alors qu’on peut[...]

Sur le Web







Rejoignez la conversation